Aller au contenu principal

Un engagement environnemental et sociétal traduit dans la recherche et les collaborations internationales

Une recherche au service des ODD

L’école développe une recherche orientée vers les besoins de la société qui tente d’apporter des solutions originales aux difficultés rencontrées par la société ou dans la pratique industrielle. Certaines actions de recherche des différents centres sont au cœur des problématiques du DD & RS.  Le tableau ci-dessous montre les contributions des équipes de recherche de nos trois centres d’enseignement et de recherche aux différents ODD :

RECHERCHE

Exemple de projets réalisés en 2020

 Voici des exemples de projets de recherche collaboratifs et de réalisation sur l’année 2020 qui contribuent aux réflexions sur les problématiques de responsabilité environnementale et sociétale tout en prenant appui sur notre territoire :

odd3Création d’un laboratoire dédié aux sciences du mouvement et de la santé : l’équipe de recherche I3A (Informatique, Image, Intelligence artificielle) s’est associée au Centre européen de recherche sur le mouvement humain de l’Université  de Montpellier pour    créer une unité mixte de recherche interdisciplinaire EuroMov Digital Health in Motion (Euromov DHM https://dhm.euromov.eu), en cotutelle IMT Mines Alès et Université de Montpellier.  
  https://www.imt-mines-ales.fr/recherche-doctorat/les-unites-de-recherche/euromov-dhm 

Contribution de notre recherche dans l’ODD3

odd 6 Projet « Gardons en Cévennes » (2018-2021) 
  En partenariat avec la ville d’Alès et l’établissement public territorial du bassin, ce projet porte sur la politique de gestion de l’eau lien avec les anciens travaux miniers, des      pompages d’eaux souterraines, et la nature des sols/sous-sol de l’amont des bassins des Gardons. L’agglomération d’Alès fait appel aux compétences de l’école dans les              sciences   de l’eau et de l’économie circulaire pour approfondir les études sur les bassins des Gardons, afin de répondre à une demande d’information et de transparence de sa        population en matière de conséquences épidémiologiques, mais aussi pour de développer de nouvelles ambitions en termes de développement de son territoire (agriculture, tourisme). Les travaux déboucheront sur des recommandations aux acteurs publics et des propositions de traitement. Ce projet est en lien avec la thèse de Philippe Lionel Ebengué Atega (Etude des effluents d’exhaure minière : caractérisation des sources, analyse des flux dans le cadre d’une démarche d’économie circulaire, évaluation des éventuelles conséquences épidémiologiques, et propositions de scénarios de traitements éventuels.)

Contribution de notre recherche dans l’ODD6

odd 7  L’équipe ERT et EUREQUA  participent au groupement « hydrogène » de l’IMT : H2 Mines, qui porte le projet Carnot HyTrend. Ce projet s’intéresse à la production d’hydrogène, au captage de CO2 et à la méthanation pour la production renouvelable de chaleur par combustion et notamment l’interaction avec les différents réseaux d’énergie : POWER TO X. Dans ce projet l’équipe ERT s’intéresse à l’économie circulaire pour optimiser les cycles de production d’hydrogène avec des énergies renouvelables (l’hydrogène en permet le stockage) et les cycles de consommation de cette énergie. L’équipe EUREQUA s’intéresse à la production d’hydrogène par méthanation biologique et à la sécurité des stockages et manipulations de l’hydrogène.

Equipe DMS: Projet OEHM 2018-2022 « Optimisation Energétique de l’Habitat Méditerranéen » (en partenariat avec LMGC UMR 5508, ENSAM LIFAM) : l’enjeu de ce projet est la minimisation des coûts énergétiques des habitats en climat méditerranéen. Les matériaux privilégiés sont des matériaux naturels locaux (pierres, céramiques, bois, paille, terre) ainsi que des assemblages de ces derniers conduisant à des éléments de construction multifonctionnels. (https://www.montpellier.archi.fr/lifam/fr/projet-oehm

Equipe PCH; Projets GREENPILE 2011-2021 (https://www.almoe.org/materiaux/) visant à développer une gamme complète de panneaux industriels 100% écologiques (BMH BioMatériau Hybride). 3 brevets pour le développement d’un panneau d’isolation à impact environnemental réduit et multifonctionnel ont été déposés avec la société GREENPILE, avec passage à l’échelle industrielle auprès de la société Panneaux de Corrèze, avec le soutien du Pôle de Compétitivité Xylofutur.

Contribution de notre recherche dans l’ODD7

odd 12  Plateforme technologique régionale MOCABIO (Mise en Œuvre et la caractérisation des BIOcomposites ) Cette plateforme a pour missions d’être à la fois un outil de recherche        pour le développement de nouveaux matériaux valorisant des agro-ressources territorialisées (en phase avec l’une des thématique de spécialisation intelligente de l’Occitanie    : https://www.sri-occitanie.fr/la-specialisation-intelligente/productions-agroalimentaires-territorialisees-et-valorisation-de-la-biomasse/, un outil de développement                  technologique pour les entreprises régionales qui souhaitent développer des produits éco-conçus et un outil pédagogique pour les élèves ingénieurs en particulier ceux du       département d’enseignement « Ecoconception, Matériaux, Procédés « (ECOMAP). 

Contribution de notre recherche dans l’ODD12

odd 13  L’école dispose de la plateforme SIMULCRISE de simulation de gestion de crise (portée par l’équipe EUREQUA) : cette plateforme unique constitue un simulateur de gestion de   crises, utilisé pour la formation à la prise de décision en situation de crise au travers de différents profils de participants tels que la cellule de crise communale ou le poste de   commandement sécurité d’un site industriel, etc.  https://www.mines-ales.fr/recherche-doctorat/les-plateformes-et-equipements/simulcrise 


                                                                Contribution de notre recherche dans l’ODD13

ODD 14  L’école est impliquée dans la commission sur la biodiversité et dans le Conseil Economique Social et Culturel du Parc National des Cévennes qui a pour rôle de donner un avis sur      les mesures destinées à renforcer les populations d’espèces animales ou végétales et celles destinées à réintroduire des espèces disparues. Créé en 1970, le Parc National des      Cévennes est l’un des dix parcs nationaux de France. Il est l’expression d’une interaction permanente entre l’homme et la nature. Le LGEI est fortement impliqué dans le Parc           national des Cévennes à travers sa participation dans le conseil scientifique qui appuie le Parc National dans ses activités de connaissance et de suivi du patrimoine naturel et       culturel du territoire.

Des chercheurs de l’équipe de recherche DMS travaillent sur l’éco-conception de récifs pour protéger l’environnement marin et pour être un support de la biodiversité marine (https://bybeton.fr/grand_format/beton-biomimetique-sauver-poissons). Une partie des sujets de l’équipe de recherche DMS porte sur la conception et le développement des surfaces cimentaires innovantes favorisant la biocolonisation des bétons et adaptées à la durabilité des structures dans le milieu marin.

Contribution de notre recherche dans l’ODD14

ODD 15  L’école développe des recherches sur le métabolisme territorial des filières légales et clandestines de l’exploitation de l’or au Liptako-Gourma (Afrique de l’Ouest) en utilisant des    approches de l’écologie territoriale et d’Analyse Stratégique de la Gestion Environnementale. Dans cette zone, le développement de ces exploitations est source de rupture locale    d’équilibres chimiques des terrains de surface pouvant entrainer des déplacements de polluants métalliques. 

  L’équipe de recherche RIME et la Chair So Ph’Air (« Solutions for Pheromones analysis in Air ») : lancée en Janvier 2020 entre IMT Mines Alès et la société M2I Développement, à pour objectif de mieux comprendre les mécanismes de diffusion des phéromones pour optimiser le biocontrôle en agriculture, en alternative aux pesticides

Contribution de notre recherche dans l’ODD15


Projet MUSE

Le projet MUSE « Montpellier Université d’Excellence » mobilise les forces de 16 institutions , dont IMT Mines Ales, vers une ambition commune : faire émerger à Montpellier une université thématique de recherche intensive, internationalement reconnue pour son impact dans les domaines liés à l’agriculture, l’environnement et la santé, susceptible de devenir pour tous les membres du consortium un partenaire académique auquel ils seront fortement liés et dont ils pourront se prévaloir. Ce projet au service des objectifs du développement durable (ODD), permet au niveau national et international de mesurer et de développer de meilleures pratiques grâce à l’intelligence collective mise au service des défis sociétaux actuels.   
Site de l’I-SITE MUSE : https://muse.edu.umontpellier.fr/li-site-muse/

Découvrez le projet Muse