Aller au contenu principal

Ionbird lance le COPILOT EXOMO, premier paramoteur électrique à assistance au pilotage

Incubateur technologique

La start-up Ionbird, spécialiste des paramoteurs électriques, a lancé l’industrialisation de sa 3e génération d’aéronefs, le COPILOT EXOMO. Une première en France où la fabrication des aérodynes de cette catégorie, à propulsion électrique, relève de l’artisanat. Ambitieux, Ionbird se positionne comme le fournisseur mondial du vol accessible à tous.

Toutes les actualités

La start-up Ionbird, spécialiste des paramoteurs électriques, a lancé l’industrialisation de sa 3e génération d’aéronefs, le COPILOT EXOMO. Une première en France où la fabrication des aérodynes de cette catégorie, à propulsion électrique, relève de l’artisanat. Ambitieux, Ionbird se positionne comme le fournisseur mondial du vol accessible à tous.

200 unités du COPILOT EXOMO en prévision pour 2021

Ionbird a mis en chantier 15 paramoteurs EXOMO nouvelle génération en décembre et janvier derniers, et en attend 15 autres d’ici fin mars. La start-up héraultaise, qui a décidé d’industrialiser la fabrication de ses aéronefs, espère en produire 200 unités en 2021. Le COPILOT EXOMO marque une nouvelle étape dans le développement de l’entreprise qui part à la conquête du marché des passionnés d’aérien et de liberté désireux de voler en toute autonomie, en France et à l’étranger, dans le respect de l’environnement. Au-delà, Ionbird se positionne également sur les marchés du tourisme et des usages utilitaires (secteurs de la sécurité civile et militaires notamment).

L’assistance au pilotage : du jamais vu et un vrai plus pour la sécurité et le confort

L’innovation majeure du COPILOT est son système embarqué d’assistance au pilotage, qui n’existe sur aucun autre aéronef de cette catégorie, que ce soit le vol libre, l’ultra-léger motorisé ou le paramoteur à essence. Innovation d’usage, le système embarqué du COPILOT sécurise le vol en assurant le maintien de l’altitude (vol en palier automatisé). De plus, la linéarité du vol entraîne une économie d’énergie. Enfin, le pilote gagne en sérénité, tout à l’écoute de ses sensations ou concentré sur son objectif (performance sportive, reportage photographique…). Les concepteurs du COPILOT réfléchissent déjà à l’évolution de leur solution vers une interface connectée interactive de type visière ou lunettes incluant la réalité virtuelle.
De façon générale, Ionbird a conçu le COPILOT EXOMO pour en faciliter l’utilisation : un design modulaire et compact pour le transporter facilement, une machine plus légère avec une motorisation puissante prête à décoller quel que soit le terrain, une batterie rechargeable partout. Ce paramoteur se distingue aussi par une signature sonore particulièrement discrète due à la propulsion électrique, au travail sur l’adaptation des hélices et à sa coque qui amortit les vibrations.
Pour aller plus loin, la start-up Ionbird accompagne ses clients demandeurs d’une formation. Elle les oriente vers son réseau de centres partenaires qu’elle souhaite, à terme, labelliser « vol électrique ».

Le COPILOT EXOMO

• Prix : 11 500 euros TTC.
• Origine des pièces et matériaux : Europe, et prioritairement
France.
• 15 à 20 fournisseurs et sous-traitants (montage batteries,
usinage haute précision, intégration des cartes et des
câbles…).
• Poids : 34 kg
• Puissance : 15 kW (20 cv)
• Autonomie : 1 heure de vol à 35 km/h
• Distance de décollage : 30 m

À propos d’Ionbird

Moniteur de parapente depuis 1992, instructeur paramoteur et créateur de la base Aéronature (à Campagne), Georges
Blottin a créé la SAS Ionbird à Buzignargues (Hérault) en juillet 2019, pour concrétiser le lancement à grande échelle des paramoteurs électriques EXOMO. Ces derniers sont nés en 2015 de la rencontre avec Francis Deborde, parapentiste, paramotoriste, pilote d’avion et dirigeant de la société Aéro Composites Saintonge (en Charente-Maritime). ACS est
devenu le fournisseur principal d’Ionbird pour l’assemblage des batteries. L’équipe s’est renforcée en 2020 avec l’arrivée de
Vick Hayford à la direction exécutive, pour piloter l’accélération de l’entreprise. Georges Blottin, président de la SAS, a pris la direction du développement produits. En 2021, le siège social d’Ionbird a été transféré à Lauret.
Ionbird est accompagnée depuis mai 2019 par l’Incubateur IMT Mines Alès et a intégré l’Open Tourisme Lab en mars 2020. L’entreprise a obtenu un prêt d’honneur CREALIA de 25 K€ en 2020 et bénéficie du soutien de la Région Occitanie. Elle est co-accompagnée par AD’OCC Sport.
Ionbird est membre du pôle de compétitivité sectoriel aéronautique et spatial Aerospace Valley (Toulouse).
La start-up est notamment impliquée dans l’initiative Mobilité AErienne Légère et Environnementalement responsable (MAELE), qui rassemble des acteurs régionaux innovants dans le domaine de la mobilité aérienne légère et décarbonée.
Contact Ionbird / Exomo : Vick Hayford, directeur exécutif, vick@exomo.com • www.exomo.com