Aller au contenu principal

Une nouvelle formation "Gestion de crise : pollution des ressources en eau"

Recherche et Doctorat

Toutes les actualités

 

 

La première édition de la formation « gestion de crise : pollution des ressources en eau » s’est déroulée sur le campus de l’IMT Mines Alès, du 1er au 3 juin 2021. Co-organisée par le Cedre, (ES)² et l’IMT Mines Alès, cette formation présentielle a eu l’ambition de répondre au besoin des acteurs concernés par un accident impliquant une pollution de la ressource en eau, qui doivent notamment être en capacité de limiter les atteintes sur le milieu naturel, protéger les populations, mais aussi répondre par une gestion de crise appropriée à toute rupture de continuité d’activité en matière de production et de distribution d’eau potable.
 

L’objectif était de permettre aux 15 participants (opérateurs, collectivités, administrations, responsables sûreté et gestion de crise, sapeurs‐pompiers, ...) de monter en compétences opérationnelles en s’appuyant sur :

  • un ensemble de retours d’expériences issus de crises de pollutions de la ressource ou de réseaux de distribution d’eau, avec les interventions de Mme Marie-Françoise Lecaillon,  Préfète du Gard, M. Laurent DUBOIS, chef de service de l’Office Français de la Biodiversité (OFB), le Colonel Jean-Michel LANGLAIS, Directeur du Service Départemental d'Incendie et de Secours du Gard (SDIS30), de M. François GONTARD de la société BRL, la Lieutenante Solenn Le Gouez, cheffe du détachement de Office Central de Lutte contre les Atteintes à l’Environnement et à la Santé Publique (OCLAESP) de Marseille, M. Jean-Michel Nouaille, Pharmacien en Chef du SDIS 23 et Mme Marianne Cottet Dumoulin, consultante en communication de crise
  •  des cours théoriques proposés par le Cedre, la société (ES)² et l’IMT Mines Alès

La formation s’est terminée par une mise en pratique au cours d’un exercice de crise dans le simulateur SIMULCRISE du Laboratoire des Sciences des Risques. Cette formation organisée par Sophie Sauvagnargues, Florian Tena-Chollet, Philippe Bouillet et Laurent Aprin a été unanimement saluée par l’ensemble des stagiaires et des intervenants, tant sur le plan de la qualité des interventions que sur l’accueil et les moyens mis à disposition. Cette reconnaissance est le fruit d’un travail collectif. Un merci particulier pour Cathy Balieu, Yamina Kebabza, Catherine Lecompere, Juan-Contreras Diaz la cellule COVID et le restaurant de l’école, qui ont largement contribué à la bonne réalisation de cette formation.